Choisissez un pays:

Cosella-Dörken News

Supprimez les remontées capillaires dans les murs de fondation.

La nouvelle membrane DELTA®-FOOTING est une membrane multicouches qui supprime les remontées d'humidité par capillarité dans les murs de fondation depuis les semelles. Elle agit comme une barrière physique et contribue à réduire l'humidité dans les murs de fondation, qui est souvent à l'origine de moisissures, de la détérioration de la structure et des environnements insalubres dans les sous-sols.

La membrane DELTA®-FOOTING constitue un élément important du remarquable système de protection contre l'humidité DELTA®. Elle consiste en une membrane à trois épaisseurs, faites respectivement d'un tissu aiguilleté en polyester, d'une membrane en polyéthylène et d'une couche de surface antidérapante. Le non-tissé aiguilleté de polyester de la couche supérieure a été développé spécialement pour offrir une adhérence mécanique très robuste avec le béton. Il résiste aux déchirures pouvant résulter de la mise en place du gravier de drainage. La couche centrale en polyéthylène forme une barrière positive et une coupure qui permettent de prévenir l'infiltration d'eau des semelles vers les murs de fondation. La surface antidérapante spéciale de la membrane DELTA®-FOOTING contribue à la sécurité du chantier.

Le produit s'installe très facilement. Il suffit de le dérouler sur le béton fraîchement coulé de la semelle, de le lisser doucement avec une truelle, puis de former la clé d’ancrage dans le béton frais. Une ligne imprimée au centre de la membrane DELTA®-FOOTING indique l'emplacement de la clé, de façon à simplifier l'alignement avec la semelle.

Il est possible d'introduire une barre d'armature dans le béton mouillé à travers une découpe en X pratiquée dans la membrane DELTA®-FOOTING. On peut alors placer les coffrages des murs de fondation et couler le béton normalement.

Contexte

Les remontées d'eau par capillarité constituent le problème principal. Le béton absorbe l'humidité. Cette humidité se propage à travers les pores et les fissures microscopiques du béton, depuis les zones humides vers les parties sèches. Ce phénomène est indépendant de la gravité et se poursuit tant et aussi longtemps qu'il existe une source d'humidité. On l'appelle également succion capillaire : l'humidité remonte dans le béton de la même façon que le kérosène est aspiré par capillarité le long de la mèche d'une lampe à pétrole. Presque tous les codes du bâtiment imposent que le béton soit coulé directement sur un sol non remanié lorsque l’on coule la semelle d'une maison.

La semelle se trouvant directement posée sur le sol, elle est en permanence exposée à l'humidité de ce dernier. Le mur de fondation est ensuite coulé sur la semelle. La semelle commence à absorber l'eau et, étant donné qu'elle est constamment exposée à l'humidité, continue d'en absorber. L’effet de capillarité provoque une aspiration de l'eau à travers l'épaisseur de la semelle. Cette eau continue son ascension dans le mur de fondation, qui est coulé directement sur le dessus de la semelle.

Les soubassements entièrement isolés sont désormais monnaie courante. En Ontario (Canada), le Code du bâtiment exige une telle isolation pour toutes les nouvelles maisons. Dans d'autres provinces ou États, les soubassements sont isolés lorsque les propriétaires rénovent leur maison et souhaitent aménager leur sous-sol en surface habitable. Cependant, le système de murs le plus répandu présente un nouveau défi lorsqu'il s'agit de maîtriser ces mêmes éternels flux d’humidité.

La plupart des systèmes d'isolation des murs de soubassement en pleine hauteur consistent en effet à placer une membrane anti-humidité perméable à la vapeur (comme du feutre de 30 lb) contre le mur de fondation, à monter ensuite une ossature murale, à la garnir d'un matériau isolant fibreux, puis à installer un pare-vapeur à l'intérieur avant d'effectuer la finition. Ce système mural est excellent pour les parties en élévation dans les régions au climat froid ou tempéré, où la vapeur tend en général à passer de l'intérieur vers l'extérieur.

Au sous-sol, en revanche, l'installation d’un pare-vapeur peut poser problème. Sans modification de ce système, le phénomène de succion capillaire transportant l’humidité depuis le sol vers le mur du soubassement est permanent. Dans un soubassement isolé sur toute sa hauteur et doté d'un pare-vapeur du côté intérieur, cette humidité ne peut plus être asséchée vers l’intérieur. De ce fait, elle continue de progresser vers le haut et vers l'intérieur, comme elle le faisait précédemment, mais se trouve dorénavant prisonnière dans l'espace situé derrière le pare-vapeur, imprégnant la laine isolante et l’ossature de bois, sensibles à l’humidité. Ce phénomène permet le développement de moisissure, de la pourriture de certains éléments et éventuellement d’une désagrégation de la structure.

Pour en savoir plus


DELTA® est une marque commerciale déposée de Ewald Dörken AG, Herdecke, Allemagne
 

Salons